dimanche 15 janvier 2017

Niemandsrose


PAUL CELAN (1920-1970) naît le 23 novembre 1920 dans une famille juive de langue allemande, est né dans une ville austro-hongroise qui a été intégrée à la Roumanie après la Première Guerre mondiale et qui est actuellement en Ukraine. Il est né roumain. Ses parents sont morts dans les camps nazis. Lui-même a été interné en 1943 puis libéré en 1944 par les troupes soviétiques. Il a quitté la Roumanie pour Vienne et ensuite pour Paris où il est devenu français en 1955 et s’est suicidé en 1970. Il a  gagné sa vie comme traducteur et éditeur et il a en particulier traduit en allemand bien des poètes français (dont René Char, ce qui n’a pas dû être facile !), espagnol et anglais. Il a été très marqué par son histoire et celle de sa famille. Son oeuvre poétique s'en fait l'écho.

Le poème reproduit ci-dessous (en français puis en allemand) edst dit par Paul Celan lui-même dans la première des deux vidéos. La seconde vidéo est un documentaire (en français) sur ce grand poète.




 PSAUME


Personne ne nous pétrira de nouveau dans la terre et l’argile,
personne ne soufflera la parole sur notre poussière.
Personne.

Loué sois-tu, Personne.
C’est pour toi que nous voulons
fleurir.
À ta
rencontre.

Un rien.
voilà ce que nous fûmes, sommes et
resterons, fleurissant :
la rose de Rien, la
rose de Personne.

Avec
la clarté d’âme du pistil
l’âpreté céleste de l’étamine,
la couronne rouge
du mot pourpre que nous chantions,
au-dessus, ô, au-dessus
de l’épine.



PSALM
Niemand knetet uns wieder aus Erde und Lehm,
niemand bespricht unsern Staub.
Niemand.

Gelobt seist du, Niemand.
Dir zulieb wollen
wir blühn.
Dir
entgegen.

Ein Nichts
waren wir, sind wir, werden
wir bleiben, blühend :
die Nichts-, die
Niemandsrose.

Mit
dem Griffel seelenhell,
dem Staubfaden himmelswüst,
der Krone rot
vom Purpurwort, das wir sangen
über, o über
dem Dorn.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire